Pests image: La maladie hollandaise de l’orme

Description

La maladie hollandaise de l’orme est causée par l’une des deux souches d’un champignon agressif (Ophiostoma-ulmi et Ophiostoma-novo-ulmi) qui provoquent la mort des ormes, quel que soit leur état de santé. Elle est considérée comme une des maladies les plus coûteuses des arbres et restera active dans une communauté tant qu’il y aura des ormes. Le champignon envahit les vaisseaux qui transportent l’eau et produit des toxines auxquelles l’arbre réagit. Pour se défendre contre ces toxines, l’arbre produit des tyloses conçus pour bloquer la propagation du champignon. L’association des toxines et des mécanismes de défense de l’arbre inhibe le flux d’eau vers la couronne, ce qui provoque le flétrissement et la mort de l’arbre. 

 Les scolytes femelles de l’orme pondent leurs œufs sous l’écorce des ormes morts et mourants. Si l’orme est infecté par la maladie hollandaise de l’orme, les scolytes nouvellement éclos sortiront de l’arbre en portant le champignon sur leur corps. Les scolytes s’envolent vers les arbres sains pour se nourrir de branches âgées de 2 à 4 ans, et propagent ainsi la maladie. 

 La maladie hollandaise de l’orme peut également se propager par contact avec les racines ou par greffe racinaire d’un orme malade à un orme sain. 

 Pour en savoir plus sur la maladie hollandaise de l’orme, visitez : dutchelmdisease.ca 

Signe et symptômes

Les symptômes de la maladie hollandaise de l’orme commencent à se développer 4 à 6 semaines après l’infection. Le premier symptôme visible qui résulte de la présence du champignon dans les vaisseaux conducteurs est le flétrissement, qui commence généralement à l’extrémité de la branche. Les feuilles des branches infectées deviennent vert terne tirant sur le jaune, s’enroulent et deviennent sèches et cassantes. À mesure que l’infection se propage, le bois sous l’écorce présente une décoloration brune.

La plupart des essences d’ormes sont vulnérables, incluant l’orme d’Amérique

La maladie hollandaise de l’orme est difficile à contrôler et, sans une gestion adéquate, elle peut anéantir une population importante d’ormes en quelques années. Toutefois, grâce à un programme de gestion correctement mis en œuvre, les effets dévastateurs de la maladie peuvent être réduits considérablement. 

Un programme efficace de gestion de la maladie hollandaise de l’orme comprend quatre éléments : 

  • La détection hâtive, puis l’élimination rapide des ormes atteints de la maladie 
  • Un inventaire des arbres et un programme de surveillance en sont la base. La détection hâtive puis l’élimination rapide peuvent maintenir le taux de mortalité à un peu moins de 2 % par année; sans traitement, il n’y a aucune certitude quant aux ormes qui seront infectés. 
  • Perturbation de la transmission par greffes racinaires 
  • Sauvage des ormes atteints de la maladie (traçage) 
  • Protection des ormes de grande valeur avec l’Arbotect 20-S 

Le traitement doit s’utiliser avec un programme de contrôle des insectes et d’assainissement (détection hâtive et enlèvement rapide des arbres atteints) afin d’obtenir les meilleurs résultats. L’utilisation d’Arbotect 20-S n’empêche pas la transmission de la maladie hollandaise de l’orme par les greffes racinaires.

Les traitements peuvent se faire une fois que les feuilles sont entièrement débourrées, au printemps. On peut continuer les traitements tout au long de la saison de croissance ou jusqu’à la sénescence des feuilles, à l’automne.

Une seule application d’Arbotect 20-S peut protéger l’arbre entier pour une durée maximale de trois ans..

La lutte pluriannuelle empêche la transmission du scolyte de l’orme aux moments de pointe de vol au début de la saison de croissance. Pour protéger un arbre contre une infection fongique transmise par le scolyte, l’Arbotect 20-S doit être réparti uniformément et complètement dans les branches âgées de deux à quatre ans.

Pour assurer une distribution uniforme, l’Arbotect 20-S est administré par macro-infusion. La macro-infusion permet d’injecter un grand volume de solution dans l’empattement racinaire. Cette solution est ensuite transportée dans la couronne de l’arbre, pour ainsi fournir une barrière fongicide protectrice.

Seul l’Arbotect 20-S a la capacité de se déplacer dans l’aubier nouvellement formé, tout en résistant à la dégradation résultant du froid, de la chaleur et autres conditions défavorables. L’Arbotect 20-S a été homologué pour la première fois il y a plus de 30 ans et a un taux de réussite prouvé de 99 % lorsqu’il est appliqué tel qu’indiqué par le fabricant.

Traitements en vedette

Map Arbotect 20-S

Arbotect 20-S

L’Arbotect 20-S est un fongicide systémique formulé avec du thiabendazole et s’applique par un processus appelé macro-infusion. L’Arbotect 20-S est le seul fongicide scientifiquement reconnu qui offre une protection pluriannuelle contre la maladie hollandaise de l’orme.

Au Canada, l’Arbotect 20-S est homologué par l’Agence de réglement...

EN SAVOIR PLUS